Bienvenue sur Féminin SURVIE, premier blog francophone dédié aux femmes survivalistes et à la survie au féminin.

Avant de commencer, puis-je vous poser quelques questions ?

Que vous arriverait-il si une catastrophe majeure devait se produire demain ?

Que vous arriverait-il si quelqu'un pénétrait par effraction à votre domicile et tentait de vous menacer, vous ainsi que votre famille ?

On peut raisonnablement penser que nous essaierions tous de survivre...

Mais avez-vous réellement la connaissance, les compétences et la force physique pour affronter de telles situations et prendre soin de vous-même et des êtres qui vous sont chers ?

Le but de ce blog est de préparer aux divers scénarios, qu'il s'agisse d'une intrusion au domicile ou de catastrophes naturelles, guerres, pandémies, émeutes, effondrement économique, etc.

Nous étudierons toutes les bases de la survie, le jardinage, la préparation et le stockage de vivres, la protection du domicile, la défense personnelle, et bien plus encore.

En fait, tout ce qu'il faudrait savoir pour vous assurer ainsi qu'à votre famille les meilleures chances en cas de rupture de la normalité. Le tout avec une pointe d'humour de manière à ne pas rendre la chose trop dramatique...

mercredi 12 mars 2014

Une arme pour la défense personnelle

Pour beaucoup de nos contemporains, les armes représentent des objets dangereux et inutiles, voire les responsables de tous les maux de la terre. Qu'en est-il dans une optique de survie ?


"Ceux qui vivent dans des banlieues chics, entre gens de bonne compagnie, et qui n’ont jamais eu à défendre leur vie ou leurs biens, ne parviennent pas toujours à saisir la subtile logique de la violence. Par contre, c’est une erreur que commettent rarement les criminels."
James Dale Davidson et Lord William Rees

Dans le cas d’un effondrement de la société ou de troubles sociaux majeurs, la plupart des gens vont être en mesure de garder uniquement ce qu’ils sont capables de défendre. Cela inclut leur vie, leur maison, leur nourriture, leur argent, et si ce sont des hommes, leur femme et peut-être leurs enfants.

Une telle idée pourrait perturber beaucoup parmi ceux qui veulent se préparer de manière sérieuse. Peu de nos contemporains ont une expérience de survivaliste, ou l’état d'esprit correspondant, car ils n’ont jamais eu de raison de penser au fait d’avoir à défendre physiquement ce qui leur est précieux. Un désastre majeur pourrait changer cela, tout comme il changerait pratiquement tout de leur univers.

Les dures réalités de la vie ne transparaissent pas forcément dans une société productive et organisée, dotée d’une division stable du travail. Il y a des lois auxquelles la plupart des gens obéissent, et des policiers professionnels qui les font respecter. C’est le travail de ces derniers que de défendre la vie et la propriété des citoyens ordinaires. S’il se trouve quelque violence à exercer pour mener à bien cette tâche, ils sont payés pour le faire.

Dans nos sociétés évoluées, une personne ordinaire n’a pas à défendre ce qu’elle possède, à moins de se retrouver personnellement confrontée à un malfaiteur. La menace de la force que représente la police maintient l’ordre social et tend à décourager les comportements criminels agressifs (bien que cela ne soit pas toujours le cas dans notre monde d’aujourd’hui). Mais elle tend aussi à cacher une vérité basique à propos de la nature des rapports humains.

Lors d’un effondrement de la société, la loi et l’ordre public suivent le même chemin et la vérité sur les rapports humains est révélée : un individu ne possède des droits que dans la mesure où il peut les défendre. Cela a toujours été vrai, mais c’est une chose à laquelle la plupart d’entre nous n’ont jamais vraiment réfléchi. C’est aussi un concept gênant car il contredit de nombreuses illusions sur la base desquelles nous avons vécu toute notre vie. Le fait est qu’à moins de comprendre et d’accepter cette loi basique de la vie, vous pourriez ne pas survivre aux défis à venir.

Si un désastre d’envergure nous tombe dessus, la première chose qu’il va faire est de mettre à plat toutes les illusions, ainsi que la plupart des règles qui ont dicté notre conduite depuis une centaine d’années ou plus. Il va créer de nouvelles règles, beaucoup plus dures. Lorsque l’ordre fondamental d’une société est bouleversé, et que de nouvelles règles apparaissent, ceux qui échouent à les comprendre souffrent le plus.

Les considérations qui précèdent sont là pour une bonne raison : parce qu’elles pourraient vous sauver la vie. Pourquoi ? Parce ce que ce n’est pas seulement le fait d’avoir une arme qui est important, ou même de connaître son maniement ; c’est de savoir parfaitement les raisons pour lesquelles vous auriez à vous en servir, et donc de ne pas hésiter à le faire au besoin.

Une arme dans votre main est complètement inutile contre un assaillant à moins que vous soyez totalement prête à l’utiliser pour vous défendre. Il faut que vous compreniez que les règles amenées par un désastre majeur pourraient nécessiter que vous défendiez vous-même votre vie.

Ces informations sont destinées aux gens ordinaires ; elles viennent d’une personne ordinaire s'adressant à d’autres. La plupart d’entre vous ne sont pas des survivalistes aguerries et possèdent peu d’expérience avec les armes. Elles ne vous intéressent pas particulièrement, et sans doute n’avez-vous pas non plus beaucoup de temps à leur consacrer. Il vous faut donc des informations basiques à propos d’armes basiques qui soient fiables et ne coûtent pas une fortune.

Même en cas de problème d’envergure, il n’est pas obligatoire que les choses dégénèrent au point d’entraîner un violent chaos. Le pire scénario le plus probable est celui dans lequel il y aurait de l’agitation sociale dans les grands centres urbains, éventuellement doublée d’une loi martiale, et une remise en cause de l’ordre public auquel nous sommes habitués partout ailleurs. Mais rien qui ressemble à la guerre totale de Terminator...

Les gens désespérés accomplissent des actes désespérés. Lors de situations d'urgence, les émotions les plus primitives prennent le dessus, et la colère, la dureté, l’envie et la peur guident les actes. Suivant l’endroit où vous vivez, ce n’est pas forcément des gangs ou des bandes dont il faudra vous inquiéter, mais davantage d’un ou deux individus forçant votre maison à la recherche de vivres, d’eau, ou de tout ce qui pourrait s’y trouver, volant des légumes de votre jardin ou des bûches de votre tas de bois. C’est ce que vous aurez besoin de défendre, et c’est quelque chose qui est à votre portée.

La meilleure arme de défense pour la maison est un fusil de chasse à canon court. Il existe trois raisons à cela. La première, c’est qu’il n’y a rien de plus impressionnant pour un malfrat que de se retrouver face aux deux trous béants qui terminent le canon d’un Coach gun pointé dans sa direction. Deux, lorsque vous tirez avec ce type d’arme à bout portant, il n’y a aucune chance pour que vous loupiez votre cible. Vous allez toucher ce que vous visez, c’est sûr. Et trois, lorsque vous touchez quelqu’un avec un Coach gun, il ne va pas se relever pour vous sauter dessus.

Il existe plusieurs modèles de fusils de ce type sur le marché. Personnellement, je vous recommande les modèles suivants :

Coach gun de la marque Baïkal

De tels fusils sont appelés "Coach gun" car ils étaient à l'origine utilisés par les conducteurs de diligence au Far-West (les coachs). Ils sont puissants et maniables. Un canon court est plus facile à manier qu’un fusil de chasse traditionnel à canon long.

Et le même modèle de la marque Stoeger :

Le Coach gun "double défense" de chez Stoeger

Ce ne sont pas des armes très sophistiquées, et elles ne sont pas jolies, mais elles feront leur travail. Le seul fait de les voir effrayera la plupart des intrus éventuels. Renseignez-vous auprès d’armuriers qualifiés. Ils vous conseilleront dans votre choix ainsi que pour les formalités.

Une autre arme utile pourrait être une arme de poing de type revolver, mais ce genre d’arme demande beaucoup plus de pratique, et des formalités plus longues.

Quelle que soit l’arme que vous choisirez, pensez aussi aux munitions. Toute munition que vous n’utiliseriez pas ou dont vous n’auriez pas besoin constituera de toute façon une excellente monnaie d’échange après un désastre.


Vous ne savez pas tirer ?


Si quelqu’un parmi vos relations possède une bonne connaissance sur le sujet, demandez-lui de vous apprendre. Vous pouvez aussi demander conseil auprès d'un armurier, ou aller voir un club de tir (l'inscription dans un tel club est de toute manière un prélude indispensable à l'acquisition d'un Coach gun). C’est une faute terrible que d’avoir une arme et ne rien connaître au sujet de sa manipulation et des mesures de sécurité.

Assurez-vous de toujours garder votre arme loin des enfants ! Placez-la à un endroit qui soit accessible au besoin, mais auquel vos enfants ne puissent pas avoir accès. Il existe des coffres spéciaux qui s’ouvrent rapidement lorsqu’on connait le système, mais qui sont impossibles à ouvrir pour des enfants. Là encore, demandez à votre armurier.

Pour terminer, il y a une règle absolue que vous devez toujours garder en mémoire :

Ne pointez JAMAIS votre arme en direction d’une personne sur laquelle vous n’avez pas l’intention de tirer.

Mais si cette personne est un assaillant potentiel, alors vous devez ne pas hésiter à le faire. Si ce dernier sent la moindre hésitation, il va bouger rapidement et vous saisir votre arme. Votre vie pourrait en dépendre, et il est donc essentiel que vous acceptiez totalement l’idée d’avoir à tirer pour vous défendre.

Dans un scénario de désastre, les règles changent. Si vous êtes capable de comprendre cela, vous survivrez. Dans le cas contraire, vous mourrez…

6 commentaires:

  1. En cas de bordel, les imbéciles avec des fusils seront encore plus difficiles a gérer que les imbéciles sans fusils.

    Conseiller a tout un chacun de s'armer sans préparation particulière est carrément absurde.

    La détention d'une arme à feu, qu'elle soit légale ou non, n'est pas un acte anodin, car elle sous-tend immanquablement la possibilité de soustraire la vie à son semblable ou à soi-même, par accident, homicide ou suicide.

    La détention d’armes à feu ne doit/devrait être confiée qu’à des représentants de l’ordre et professionnels qualifiés et vous expose en tant que particulier (d’abord à blesser ou tuer un proche lors d’une manipulation stupide) et surtout à de gros ennuis judiciaires si vous êtes pris ou surpris au milieu d’une émeute.

    Les états unis qui ont la législation que l'on sait font le triste et annuel constat de 30 000 décès, (homicides + suicides) soit 10 world trade center et c’est je le répète, par an, bang ! bang ! clouez cercueils).

    Bon, après vous faites comme vous voulez mais prenez plutôt des cours de Krav maga ou de self défense, ainsi que des cours de secourisme, ça sera plus utile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour vous de toute façon nous sommes tous des imbéciles apparemment ? Mais pour vous le bordel c'est quoi une petite manif ou l'attaque en règle par d' hommes armés jusqu'au dents.
      Je suis d'accord avec Zef
      Mamie Lucia

      Supprimer
    2. représentants de l’ordre et professionnels qualifiés ....mdr
      ce ne sont pas les meilleurs tireurs je vous l'assure
      ...

      Supprimer
    3. Quand les racails de banlieue viendront avec des AK47(kalasch) vous ferez quoi avec votre krav maga??? On peut avoir des armes et être responsable....Heureusement d'ailleurs puisqu'en France l'on dénombrerait 3 millions d'armes légales ou pas!!!

      Supprimer
    4. Réserver la détention ou même le port d'une arme aux professionnels dont vous parlez est tout simplement absurde.
      Si des personnes présentes sur les lieux avaient été armées, les massacres de novembre n'auraient pu avoir lieu.
      Et les personnes qui se suicident à l'aide de leur arme se seraient suicidées autrement, c'est tout.
      P.S.: Je pratique le krav maga, pourquoi l'un devrait-il exclure l'autre? L'usage est différent

      Supprimer
  2. Les " autres" seront armés, donc la question ne se pose même pas ! D ailleurs dés aujourd hui les truands sont armés et la justice leur donne beaucoup de droits. Quand aux pauvres citoyens honnêtes il leur restera leurs yeux pour pleurer. S ils sont encore en vie!
    La question se pose en d autres termes ; face à une agression vous avez dés aujourd hui le choix entre devenir une victime consentante ou défendre votre peau et vos biens. En risquant

    RépondreSupprimer