Bienvenue sur Féminin SURVIE, premier blog francophone dédié aux femmes survivalistes et à la survie au féminin.

Avant de commencer, puis-je vous poser quelques questions ?

Que vous arriverait-il si une catastrophe majeure devait se produire demain ?

Que vous arriverait-il si quelqu'un pénétrait par effraction à votre domicile et tentait de vous menacer, vous ainsi que votre famille ?

On peut raisonnablement penser que nous essaierions tous de survivre...

Mais avez-vous réellement la connaissance, les compétences et la force physique pour affronter de telles situations et prendre soin de vous-même et des êtres qui vous sont chers ?

Le but de ce blog est de préparer aux divers scénarios, qu'il s'agisse d'une intrusion au domicile ou de catastrophes naturelles, guerres, pandémies, émeutes, effondrement économique, etc.

Nous étudierons toutes les bases de la survie, le jardinage, la préparation et le stockage de vivres, la protection du domicile, la défense personnelle, et bien plus encore.

En fait, tout ce qu'il faudrait savoir pour vous assurer ainsi qu'à votre famille les meilleures chances en cas de rupture de la normalité. Le tout avec une pointe d'humour de manière à ne pas rendre la chose trop dramatique...

mercredi 12 mars 2014

Comment faire de la levure ?

La levure est nécessaire dans de très nombreux plats de la cuisine courante, voire même le pain. Mais elle a aussi une durée de vie limitée. Comment faire sa propre levure dans un environnement de survie ?



Lorsqu’ils commencent à se préparer, beaucoup de survivalistes se tournent vers les aliments qui possèdent la plus longue durée de stockage, c’est-à-dire pouvant se conserver le plus longtemps possible.

Parmi ces aliments figurent en première place les céréales, et notamment le Blé, connue pour être la championne toute catégorie en durée de conservation, jusqu’à plusieurs dizaines d’années si stockée dans des conditions appropriées.

Je me souviens avoir lu à ce sujet que l’on avait retrouvé du blé dans des tombes égyptiennes qui avait encore la capacité de germer après 2000 ans passés dans des jarres !

Le blé est donc une céréale exceptionnelle à tout point de vue, et en particulier pour les ménagères qui aiment à cuire leur pain (ou les pizzas). Le seul problème dans un contexte de survie pouvant être le manque de levure, à moins d’aimer les pavés de blé dur comme de la pierre…

En effet, un sachet de levure possède une date limite d’utilisation d’une année environ, après quoi les champignons qui la constituent se dessèchent et meurent.

Je tiens cette recette d’un ami qui a cherché pendant des années un moyen de fabriquer sa propre levure, jusqu’à ce qu’il tombe par hasard sur les écrits d’un auteur passionné de cuisine qui l’avait ramenée du Japon.

Dans cet article, je vais donc vous montrer comment faire votre propre levure à partir d’ingrédients ordinaires que vous pourrez trouver dans votre garde-manger ou dans les champs.


De la levure maison !


Le plus surprenant est que la levure se développe naturellement sur la peau de la plupart des fruits (frais ou séchés), sur les légumes, et même certaines herbes aromatiques que l’on trouve dans la nature (comme la menthe), y compris le thé ! On peut la cultiver de la même manière en suivant ce procédé :

Etape 1 : remplir un bocal en verre jusqu’à la moitié avec des fruits coupés en morceaux, des légumes ou des herbes. Si vous utilisez des fruits (des pommes ou des raisins conviennent très bien pour un premier essai), ou encore des légumes, veillez à ne pas les peler (toujours choisir une qualité Bio, de manière à ne pas cultiver par la même occasion les insecticides présents dans la peau…)







Etape 2 : remplir le bocal avec de l’eau jusqu’au 3/4.







Etape 3 : fermer le bocal et le placer à un endroit chauffé (au soleil ou près du four). Laisser le bocal ainsi pendant environ 3 jours, ou jusqu’à ce qu’une bonne quantité de bulles commencent à se former. Les bulles indiquent que la levure est entrain de réagir avec les hydrates de carbone présents dans les fruits ou les légumes (une fois la levure faite, le bocal peut être placé au réfrigérateur et l’eau utilisée pendant un mois environ).






Voici une vue rapprochée du procédé.






Etape 4 : utiliser "l’eau de levure" à la place de l’eau nécessaire dans la recette.







Etape 5 : pétrir la pâte comme à l’accoutumée, et laisser reposer…









Etape 6 : jusqu’à ce qu’elle gonfle, comme avec de la vraie levure commerciale !








Etape 7 : enfourner et savourer.


Bon appétit !


2 commentaires:

  1. Pour le pain je ne peux que déconseiller l'usage de levure, même naturelle.
    De mémoire, le levain détruit l'acide phytique, ce qui n'est pas le cas de la levure. C'est pourquoi les bons pains bio sont fabriqués à partir de levain et non de levure. Et mélanger les deux est inutile car la levure a plus de vitalité, rapidement il ne reste plus de levain dans le mélange.
    Cela dit, la levure a d'autres usages.

    RépondreSupprimer
  2. Merci d'avoir partagé cette recette de levure naturelle, je viens de fermer mon bocal ou j'ai fait macéré des pommes bio coupées!
    J'ai cependant une question.
    Lorsque l'on a utilisé l'eau de levure pour faire son pain, peut-on remettre 3/4 d'eau dans le bocal avec les mêmes fruits pour refaire du pain quelques jours après ou bien faut-il reprendre de nouveaux fruits, légumes et herbes pour que cela fonctionne ?
    Personnellement je fais mon pain et mes pâtes à pizza au levain mais la durée de levage nécessite de s'y prendre la veille et il est parfois nécessaire de recourir à la levure d'ou mon intérêt pour ce procédé.

    RépondreSupprimer